Maison

Murs porteurs : comment l’IPN influe-t-il sur la résistance ?

Pour qu’une maison soit vraiment stable, on mise le plus souvent sur la fondation et sur la résistance des murs porteurs. Avec le temps, des travaux de rénovation peuvent être nécessaires. Quand l’on modifie les cloisons, cela ne cause toujours pas de problème. Mais, en touchant aux murs porteurs, on affaiblit le bâtiment. C’est une contrainte à laquelle on peut faire face avec divers matériaux. L’une des alternatives les plus prisées est l’IPN.

Murs porteurs et IPN : définition et utilité

Avant de comprendre réellement l’influence de l’IPN sur la résistance d’un mur porteur, il est important de comprendre ces deux notions.

A lire en complément : Les erreurs à éviter lors du ragréage fibré

Murs porteurs

Pour ériger un bâtiment, on met en place des murs porteurs et les autres murs (cloisons). Contrairement aux cloisons qui servent plus à délimiter les pièces, les murs porteurs ont une plus grande utilité. En effet, l’ensemble des murs porteurs constituent une structure rigide qui permet de soutenir le bâtiment et d’assurer sa stabilité. C’est donc eux qui portent en grande partie le poids du bâtiment ou plutôt, de tout ce qui est construit par-dessus. Afin que le mur porteur puisse supporter convenablement sa charge, son épaisseur est généralement égale à 15 cm. Sachez qu’on a les murs porteurs de façade et les murs de refend (érigées à l’intérieur du bâtiment).

En regardant sur le plan du bâtiment, vous pourriez facilement faire la différence entre les murs porteurs et cloisons. La plupart du temps, les architectes représentent les murs porteurs avec des traits plus larges que ceux des cloisons. On peut également taper sur un mur pour savoir s’il s’agit d’un mur porteur ou non ; mais vous devez vous y connaître réellement.

A lire en complément : Comment restaurer une vieille boite en fer ?

IPN

Tous comme les murs, les poutres IPN (Profilé en I à Profil Normal) servent à porter le poids d’une structure dans le but d’assurer sa stabilité. On dit qu’elles portent des charges mécaniques assez lourdes qu’elles restituent intelligemment, sans risque d’effondrement des bâtiments. Globalement, un IPN permet : d’assurer la solidité d’un bâtiment, de renforcer le placer, d’accroître la résistance des murs pour supporter les poids au-dessus, de supporter la toiture, d’éviter une déformation des murs, et de renforcer l’ossature d’une maison. En règle générale, les poutres IPN sont utiles pour porter le poids des éléments supérieurs dans un bâtiment. Toutefois, une poutre IPN ne s’utilise pas toujours systématiquement pour les constructions. On en fait usage dans ces cas spécifiques et en complément au mur porteur.

Parlant de la structure, un IPN est constitué d’une partie verticale et d’éléments horizontaux (qu’on appelle les ailes). Les ailes peuvent être de différentes épaisseurs, mais nécessairement symétriques l’un à l’autre. Les largeurs sont pareilles avec une inclinaison bien définie. On retrouve : les poutres IPN en acier, les poutres IPN en fer, les poutres IPN en verre, les poutres IPN en métal galvanisé, les poutres IPN en aluminium, les poutres IPN en inox, et les poutres IPN en bois.

Les situations requérant l’utilisation d’IPN

D’entrée, l’IPN vient en renfort au mur porteur pour lui faciliter le port des charges. C’est un matériau que l’on utilise souvent pour les rénovations lourdes et parfois pour les nouveaux bâtiments de style moderne. Par exemple, lorsqu’on décide de faire d’une grange un logement, on peut utiliser les poutres pour renforcer la solidité bâtiment. C’est aussi le cas quand l’on veut agrandir un bâtiment. Si les travaux de rénovation impliquent de toucher des murs porteurs, on prévoit automatiquement des poutres. Le mur étant affecté, il ne pourra plus jouer efficacement son rôle, ce qui met en péril la rigidité du bâtiment. Un IPN viendra reprendre le poids en excès après la modification et le redistribuera aux deux poutres verticales pour une meilleure résistance. Ainsi, les changements sur le mur porteur n’auront pas d’impact sur la stabilité générale de l’édifice.

En résumé, une poutre est utile pour : l’ouverture d’un mur porteur, rassembler deux pièces en détruisant l’un des murs porteurs, pour créer de nouvelles fenêtres, pour créer de nouvelles portes, pour la mise en place d’une mezzanine, pour les travaux d’agrandissements, pour empêcher les déformations, pour éviter l’effondrement d’une structure, etc.

L’IPN idéal pour un mur porteur

Toutes les poutres IPN n’ont pas la même dimension. Afin de faire le choix parfait pour votre structure, il est mieux de faire appel à un Architecte. Celui-ci déterminera les caractéristiques de l’IPN parfait en examinant : la section du mur, la charge au-dessus du mur, et la largeur de l’ouverture. C’est une tâche qui nécessite des compétences pointues, n’hésitez donc pas à faire appel à un professionnel.