Travaux

Quelle est la meilleure Sous-couche pour Parquet flottant ?

A lire également : Comment enlever les traces de pinceau ?

Que vous choisissiez d’installer un parquet massif ou un parquet stratifié chez vous et quel que soit le type d’installation que vous envisagez, l’installation d’une sous-couche de parquet est obligatoire. Cet élément apporte un double avantage . Non seulement il limite les pertes de chaleur, mais il réduit le bruit d’impact causé par les allées et venues.

Comparateur de prix en ligne !

A lire en complément : Comment refaire sa toiture ?

Quel est le prix de la sous-couche de parquet ?

Comme les autres matériaux isolants, la sous-couche de parquet est vendue au m² sous forme de rouleau ou de paquets de dalles.

Bien entendu, l’achat se fait dans un magasin spécialisé ou dans une boutique ou sur recommandation du professionnel en charge de l’exécution de votre travail.

Selon sa complexité, selon les rôles qu’elle joue, la sous-couche est proposée à un prix forfait. entre 3 euros et 10 euros par m². Quant au film de polyane anti-humide, il coûte 1 euro par m². Pour la main-d’œuvre, cela coûte entre 50 et 100 euros par m².

Une fois la sous-couche installée, vous ressentirez immédiatement les avantages promis, notamment en termes de confort thermique et acoustique. Pour plus d’informations sur cet élément essentiel de l’habitat, n’hésitez pas à contacter notre équipe .

Jusqu’à 5 devis gratuits et sans engagement !

Pourquoi poser une sous-couche de parquet ?

La sous-couche de parquet effectue les tâches suivantes :

  • Nivellement du sol : la sous-couche de parquet est très utile pour compenser les irrégularités du sol. Une fois posé, le parquet sera complètement nivelé.
  • Isolation thermique  : cela est doublement vrai pour le parquet sur solives et solives ou sur dalle. En effet, le vide qui se trouve entre les solives, les solives ou la dalle a besoin d’une meilleure isolation thermique pour empêcher l’air froid de remonter du sol. La sous-couche empêchera également la dispersion de la chaleur à partir de la pièce emballée. Par conséquent, la pose d’une sous-couche sur un plancher chauffant n’est pas recommandée.
  • Isolation phonique  : il est à noter que le bois massif ou stratifié est un très bon conducteur de bruit. Les impacts des semelles dures et des talons sont parfaitement transmis et amplifiés par l’existence d’un vide entre la dalle et le parquet. Une fois installée, la sous-couche absorbera le bruit et empêchera sa transmission aux niveaux inférieurs de la maison.
  • Isolation résistante à l’humidité  : la sous-couche présente des caractéristiques spéciales qui lui permettent d’empêcher la pénétration d’humidité de l’air dans l’isolant. Sachez que c’est cette humidité qui endommage rapidement l’isolation des murs ou des plafonds. En présence d’une isolation sensible dans une pièce, une membrane pare-vapeur d’une sous-couche est essentielle.

C’est en fonction de ces rôles que devra être choisi le matériau de la sous-couche .

Comment choisir une sous-couche de parquet ?

Le critère de choix dépend avant tout du parquet et de la méthode de pose que vous avez choisie. Le type de support et enfin le type de parquet sont également pris en compte.

La sous-couche pour parquet cloué

Les exigences ne seront pas les mêmes pour un parquet cloué sur des solives et des solives.

  • Pour les parquets cloués aux solives  : ici, la sous-couche permettra de compenser les irrégularités de la dalle avant même la pose des solives. Il est habituel d’utiliser de la mousse/colle polyuréthane pour cette technique. Une isolation épaisse de type laine végétale ou minérale doit être posée entre les solives afin d’assurer une meilleure isolation phonique/thermique. Pour couronner le tout, un film pare-vapeur doit également être appliqué.
  • La sous-couche des solives  : le grand vide qui se crée entre le parquet et la base des solives doit recevoir une isolation en vrac (granulés naturels) ou en lit (laine végétale ou minérale). Bien entendu, un pare-vapeur est indispensable.

La sous-couche pour parquet collé

Si l’installation du parquet massif ou stratifié se fait par collage sur le carreau, la sous-couche n’est nécessaire que pour assurer la compatibilité avec le sol chauffant.

Comme la colle utilisée pour fixer le parquet, la sous-couche doit être fine, mais elle doit tout de même pouvoir offrir une bonne isolation phonique et être imperméable à la chaleur et à l’humidité. Ici, la mousse synthétique est recommandée.

La sous-couche pour planchers flottants

Si les planches sont collées ou clipsées ensemble , le plancher flottant aura besoin de plus d’isolation. La sous-couche choisie devra être la plus complexe en ce sens qu’elle doit assurer à la fois la compensation des irrégularités du sol, l’isolation thermique, l’isolation phonique et, là encore, elle doit recevoir un film pare-vapeur.

Bien entendu, il existe des sous-couches multicouches qui répondent à toutes ces exigences. Dans le cas contraire, nous pouvons nous tourner vers le combinaison de mousse et de liège ou à une sous-couche multifonction plus technique.

Pose d’une sous-couche pour parquet : mode d’emploi

L’installation d’une sous-couche de parquet se fait en 5 étapes.

  • La préparation du support  : tout commence par une bonne préparation du support. Il est nécessaire de dépoussiérer et dégraisser le support en cas de besoin.
  • Découpe de la sous-couche  : il faudra adapter les dimensions de la sous-couche à celles du sol.
  • L’orientation de la sous-couche  : l’orientation doit être perpendiculaire à la direction de pose du parquet.
  • L’application de la colle  : vous devez enduire le substrat de colle et y placer la sous-couche. Cela doit être fait avec tact pour éviter que d’autres irrégularités n’apparaissent.
  • Lissage de la sous-couche  : un bon lissage est nécessaire pour éviter l’apparition de bulles ou autres irrégularités.

Pour parfaire le résultat, une précaution importante doit être prise : il faut attendre 4 heures avant de poser un parquet par dessus. Vu de cette façon, la pose de la sous-couche semble facile, mais elle demande une grande dextérité et beaucoup de patience. L’intervention d’un parquet est nécessaire.

besoin.

  • Découpe de la sous-couche  : il faudra adapter les dimensions de la sous-couche à celles du sol.
  • L’orientation de la sous-couche  : l’orientation doit être perpendiculaire à la direction de pose du parquet.
  • L’application de la colle  : vous devez enduire le substrat de colle et y placer la sous-couche. Cela doit être fait avec tact pour éviter que d’autres irrégularités n’apparaissent.
  • Lissage de la sous-couche  : un bon lissage est nécessaire pour éviter l’apparition de bulles ou autres irrégularités.
  • Pour parfaire le résultat, une précaution importante doit être prise : il faut attendre 4 heures avant de poser un parquet sur le dessus. Vu de cette façon, la pose de la sous-couche semble facile, mais elle demande une grande dextérité et beaucoup de patience. L’intervention d’un parquet est