Jardin

Quand couper rosier sauvage ?

Vous aimez votre petit jardin plein de roses ? Vous savez donc probablement qu’une taille annuelle est nécessaire pour les préparer aux mois froids qui approchent et profiter de leur floraison abondante au printemps. Alors, comment tailler les roses pour l’hiver ? Quelle est la bonne technique à adopter en fonction de leur variété ? C’est à ces questions — et à bien d’autres — que nos experts en jardinage tenteront de vous répondre. Concentrez-vous !

Pourquoi et comment tailler les roses pour l’hiver ?

A lire aussi : Quel est le prix pour refaire une pelouse ?

Dans la nature, les roses sauvages n’ont pas besoin de soins particuliers pour fleurir chaque printemps. Cependant, ce n’est pas le cas pour les variétés hybrides nécessitant une taille annuelle. Qu’est-ce que c’est ? Pour ceux qui n’ont pas la main verte, la taille des roses est un entretien régulier où vous devez nettoyer vos arbustes et raccourcir leurs rameaux. Une procédure assez simple qui peut se faire en quelques étapes seulement. Pourquoi le faire ? En plus de préserver leur beauté, la bonne taille vise également à renforcer vos plantes. De plus, il permet de donner forme à vos roses, d’éliminer les petites branches mortes et de bien orienter la pousse. Il s’agit donc d’un geste très précis qui ne se fait à aucun moment. La période de taille d’un rosier peut dépendre de sa variété, mais aussi de son âge. Si vous venez d’en planter un, il vaut mieux attendre 2 à 3 ans avant de le tailler pour qu’il soit bien enraciné.

A voir aussi : Comment faire fleurir un Hibiscus d'intérieur ?

Quand tailler les roses : en automne ou en hiver ?

Si l’objectif de la taille annuelle est de préserver la belle floraison de vos rosiers, le bon moment pour prendre le sécateur est après la première chute des feuilles, encore appelée repos végétatif. Selon la variété, la période de taille s’étend de novembre à mars. Outre l’âge et le type de rosier, cette période peut également dépendre de la région climatique. Remarque : évitez de tailler en cas de gel. Bien que les roses soient connues pour être résistantes au froid, elles craignent le gel. La création d’une butte, le paillage du pied ou l’installation d’un voile d’hiver ne sont que quelques-unes des solutions pour les protéger pendant l’hiver. À la fin de l’automne (octobre-novembre), la taille prépare vos plantes à l’hivernage, tandis qu’en hiver (février-mars), elle assure une bonne floraison pour la saison suivante. Certes, pour que vos roses se développent correctement, il n’est pas nécessaire de les couper chaque année. En fait, vous pouvez le faire une fois tous les deux ans. Si vous envisagez de tailler votre rosier pour la première fois cet automne, la prochaine taille devrait être effectuée deux ans plus tard, à la fin de la saison hivernale.

Comment couper des roses pour l’hiver – techniques et outils nécessaires

Il existe plusieurs techniques pour tailler vos roses. Nous choisissons donc la bonne méthode en fonction de leur variété. Qu’il soit arbustif, rebond ou non ascendant, touffu, grimpant ou couvre-sol, chaque type nécessite une taille appropriée et des outils appropriés. Il n’est donc pas question d’utiliser votre vieux sécateur rouillé ! Il vaut mieux en avoir un qui soit assez net. Les gants sont également indispensables lorsque vous coupez vos roses. Entre chaque élagage, pensez à bien nettoyer votre sécateur avec de l’alcool afin de limiter tout risque de transmission de maladies.

Pour tailler correctement un rosier, il y a trois étapes de base à suivre :

  1. Commencez par nettoyer et tailler vos rosiers pour éliminer les branches mortes, cassées ou malades et favoriser le renouvellement de l’arbuste. Pour faire des coupes nettes, utilisez un sécateur assez tranchant. Si vous n’enlevez pas toutes les branches malades, elles peuvent contaminer l’ensemble du rosier ainsi que ses voisins.
  2. Ramassez les feuilles mortes au pied des rosiers, car elles peuvent également transmettre des maladies.
  3. Coupez les brindilles en deux. Si elles sont taillées trop courtes, elles peuvent ne pas tolère les gelées.

Pour donner au rosier une forme spéciale, pliez les branches jusqu’à obtenir la silhouette souhaitée. Ainsi, les branches coudées seront empêtrées dans les branches existantes. Autre technique à base de treillis, la clôture grillagée très fine également très adaptée pour prendre soin de la forme de vos arbustes. Taillez-les en biais, à 1 cm au-dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur. Les branches ne doivent pas être coupées trop loin ou trop près.

Comment les tailler en fonction de leur variété ?

Pour savoir comment tailler les roses pour l’hiver, revenons aux variétés !

Rebond de la taille et des rosiers arbustifs

Pour favoriser l’apparition de nouvelles rameaux au printemps, ces rosiers doivent être taillés à l’automne. La bonne technique ? En fin de floraison, identifiez les bourgeons et partez entre 5 et 10 centimètres de tige, puis coupez. Il est important de tailler au niveau d’un bourgeon tourné vers l’extérieur. Pour éclaircir votre rosier, retirez les branches qui se croisent. Coupez ensuite toutes les parties mortes à la base de l’arbuste pour qu’il puisse respirer et profiter pleinement de la lumière.

Taille des roses sans rebond

Les roses sans rebond peuvent attendre la fin de l’hiver (fin février-début mars) pour être taillées. Le bon choix ? Retirez uniquement les branches déjà épanouies puis une bonne partie des branches mortes. Début mars, faites du palissage pour favoriser la floraison. Pour ce faire, attachez et cambrez toutes les brindilles en prenant soin de ne pas les casser.

Taille des roses touffues et des couvre-sol

Ici aussi, les rosiers buissonnants et couvre-sol sont taillés au tout début du printemps (février-mars), mais pas tous les ans. Donc, tous les deux ans, coupez environ 2/3 de la branche, puis retirez les branches mortes. L’année prochaine, en novembre, raccourcissez les branches d’un tiers de leur longueur, puis celles qui ont été taillées trop haut pour ne pas laisser de chicots.

Qu’en est-il des roses en pot ?

Cultiver des roses en pot sur un balcon ou une terrasse est un excellent moyen d’égayer ou de cacher votre propriété aux voisins. Dans ce cas, il faut choisir des roses à développement réduit ou de petits grimpeurs. En ce qui concerne la taille, elle est assez simple et ressemble à celle des rosiers de brousse. Quel est le bon moment pour tailler votre rosier en pot ? À la fin de l’hiver pour les variétés remontantes et après la floraison, en août pour les variétés non remontantes.

Les rosiers en pot sont rigoureusement taillés afin de concentrer toute la sève dans les branches et d’obtenir une repousse vigoureusement et une floraison abondante. Pour ce faire, retirez toutes les branches mortes et celles qui ne donnent pas n’importe quoi. Retirez ensuite les rameaux tournés vers l’intérieur afin que l’arbuste profite mieux de la lumière. S’il s’agit d’une rose non montante, retirez un tiers des branches, juste après la floraison. Quant aux petits rosiers grimpants cultivés en pot, installez-les au pied d’un mur ou d’un pilier en pierre. Posez un treillis ou un obélisque, lors de la plantation, pour guider la plante.

8 conseils pour tailler les roses cette saison

L’élagage de vos roses avant l’hiver est un must. L’automne est en effet le moment idéal pour nettoyer ces petits arbustes avant l’arrivée des gelées. Attention toutefois à ne pas vous manquer ! Pour éviter une taille sévère, quelques conseils précieux sont nécessaires.

  1. Taillez vos roses assez régulièrement pour favoriser une bonne récupération printanière, profiter d’une floraison abondante et obtenir des roses fortes et résistantes aux maladies.
  2. Il y a deux périodes de taille à préférer : la taille après l’hiver, de février à Avril (selon la région dans laquelle vous vivez) et taille avant l’hiver, au mois de novembre.
  3. Les jeunes tiges apparues récemment, encore appelées gourmands, ne doivent pas être taillées.
  4. Faites attention aux variétés de roses que vous taillez. Dans les types rémanents, ceux qui fleurissent plusieurs fois au cours de la saison, la taille hivernale consiste à enlever les vieilles tiges qui ne fleurissaient presque pas. Les roses non rebondissantes ou celles à floraison unique ne doivent pas être coupées trop courtes en hiver. Sinon, une bonne partie de la floraison sera perdue.
  5. Pensez à bien nettoyer et désinfecter vos outils afin de réussir à tailler vos rosiers et éviter toute propagation de maladies.
  6. Pour protéger vos roses en hiver et les voir fleurir à nouveau, retirez les fleurs fanées au fur et à mesure.
  7. Veillez à ne jamais tailler vos arbustes au beau milieu d’un gel.
  8. Si vous vivez dans une région sujette au gel et au froid, pensez à installer un voile d’hiver pour protéger vos plantes.