Maison

Les tarifs réglementés de gaz naturel disparaissent le 1er juillet 2023

white and gray round water tank on green grass field during daytime

Après l’électricité, la fin des tarifs réglementés est également annoncée pour le gaz courant 2023. Cette annonce n’a rien de nouveau, mais elle est chez au sale Riva à grands pas en pleine période de flambée des prix des énergies. Pourquoi mettre fin au tarif réglementé pour le gaz ? Quels sont les changements pour les consommateurs ? À quoi faut-il s’attendre en termes de prix ?

Qu’est-ce que les tarifs réglementés pour le gaz naturel ?

Contrairement à d’autres fournitures, les prix du gaz naturel sont strictement encadrés par l’État depuis des décennies. Ainsi, historiquement, seul Engie, ex GDF, pouvait commercialiser du gaz naturel aux particuliers. Les prix de cette énergie sont revus une à deux fois par an par les pouvoirs publics, en fonction de l’inflation.

A lire en complément : Comment enlever de la peinture sur un mur de plâtre ?

Toutefois, comme pour l’électricité, l’Europe impose à tous les États membres la libéralisation du marché du gaz. En d’autres termes, Engie n’a plus le monopole de la commercialisation du gaz naturel sur le territoire français. Il peut être mis en concurrence avec d’autres fournisseurs dits alternatifs. De même, les prix ne sont désormais plus fixés par les pouvoirs publics mais ils sont libres.

Cette libéralisation du marché français a été actée en 2018. C’est à ce moment que la date de fin des tarifs réglementés a été décidée. Il s’agit du 1er juillet 2023.

A voir aussi : Comment faire pour garder un azalee ?

Fin des tarifs réglementés : quel impact pour le consommateur ?

Aujourd’hui, 4 millions de foyers sont concernés par les tarifs réglementés du gaz naturel (TRV). Tous vont recevoir des courriers pour les informer d’ici à l’échéance du 1er juillet 2023.

Que devient mon contrat Engie ?

L’opérateur historique doit informer les consommateurs qu’ils ont la possibilité de souscrire à des offres proposées par des fournisseurs alternatifs. Ceux qui choisissent de rester chez Engie n’ont strictement rien à faire. La continuité de la fourniture en gaz est garantie sans interruption.

En revanche, le contrat de la fourniture va évidemment évoluer. La disparition du TRV conduit immanquablement au basculement vers un nouveau contrat, sel proposé par Engie à compter du 1er juillet 2023.

white and black electric fireplace

Quel avantage pour le consommateur ?

Cette libéralisation du marché à immanquablement un impact sur le prix de cette énergie. En toute logique, son évolution devrait être en faveur des consommateurs puisqu’ils peuvent désormais passer d’un fournisseur à un autre. De fait, cela permet d’accéder à des tarifs en théorie plus avantageux ou qui correspondent davantage à votre besoin.

Sur le papier, la fin des TRV doit permettre au consommateur de faire des économies. Toutefois, à cause de la situation mondiale actuelle sur l’énergie, les prix devraient tout de même augmenter de manière considérable.

Prix indexés ou prix fixes, que choisir ?

Jusqu’ici, quand vous souscriviez à une offre, vous n’aviez guère le choix point les tarifs étaient réglementés. À compter de l’été 2023, la plupart des fournisseurs de gaz naturel proposeront aux particuliers des offres avec des prix fixes et d’autres avec des prix indexés. Qu’est-ce que cela implique ?

Qu’est-ce qu’une offre à prix fixes ?

Une offre à prix fixe est, comme son nom l’indique, une offre tarifaire proposant un tarif défini à l’avance. Pendant toute la durée de la souscription du contrat, ce prix n’évolue pas, que ce soit à la baisse ou à la hausse.

Qu’est-ce qu’une offre à prix indexés ?

Une offre à prix indexé sur celui du marché mondial du gaz signifie que le prix payé par le consommateur fluctue. Il peut évoluer à la hausse comme à la baisse en fonction des prix pratiqués sur le marché.

Quelle offre choisir ?

En général, les fournisseurs de gaz domestique proposent aussi bien des prix indexés que des prix fixes. Pour bien choisir, le principal critère est le prix de cette énergie. En période de crise comme nous la connaissons aujourd’hui, seules des offres tarifaires à prix fixe vous permettent de maîtriser totalement votre budget.

En effet, ces dernières vont être à l’abri d’une forte hausse des prix de cette énergie et ce, pour une durée comprise entre 1 et 3 ans selon le contrat signé. Toutefois, si dans un an la courbe de l’inflation venait à s’inverser, votre facture serait probablement plus élevée que dans le cadre d’une offre indexée au marché mondial.

Actuellement, c’est la solution la plus avantageuse. L’inflation impacte durement le prix des énergies et il est peu vraisemblable que celles-ci baissent d’ici à 24 mois.