Immo

Comment construire une maison avec peu de moyen ?

Le titre de cet article réunit à la fois l’objectif et le plus gros problème de beaucoup d’entre nous. L’histoire de Jennifer Lachartre et Anthony Sury, heureux propriétaires de l’une des plus belles et des plus chères régions de France : la côte basque, pourrait bien vous inspirer.

A lire également : Comment construire une maison dans Skyrim ?

L’aventure débute en 2013. À l’époque, ils étaient assistants d’études universitaires et barman, et à part quelques emplois de couture et de sculpture, ils n’avaient absolument aucune expérience du bricolage.

Devenir propriétaire d’une maison avec jardin, pour ce couple qui avait toujours vécu dans des logements à faible revenu semblait, apparemment, un rêve irréalisable…

A lire en complément : Qu'est-ce que taux de rendement global ?

C’était sans compter sur leur détermination à atteindre leur objectif !

Voici l’histoire vraie d’un couple qui a réussi, avec un budget de seulement 175 000€, à vivre dans un immense loft de 160 m² 80 m² de terrasse et un jardin de 1000 m². Ce budget comprend l’achat de la maison, les travaux, et tous les meubles, la décoration et les électroménagers inclus !

1ère étape : trouver la maison

Trouver la perle rare était quasiment impossible, compte tenu de leur budget et de leurs exigences : sur la Côte Basque, près de Bayonne et Biarritz, avec une grande surface, un grand jardin, et aucun vis-à-vis… Grâce au professionnalisme d’un de leurs amis agents immobiliers, ils ont néanmoins trouvé la perle en seulement 2 jours . Il a fallu beaucoup d’imagination pour voir qu’il s’agissait d’une perle !

lisez aussi : étude de cas : acheter un bien immobilier invendable pour acheter un appartement de rêve

La maison était immense. Construite sur un terrain en pente, la maison principale était prévue sur deux étages. Mais, profitant de l’espace existant sous la maison en raison de la pente du terrain, les anciens propriétaires avaient prévu, sous leur maison, un garage d’environ 110 m² et un petit appartement d’environ 50 m², donnant sur le jardin. C’est ça surface sous la maison, que Jennifer et Antony ont acheté pour seulement 125 000€.

Pour pouvoir effectuer cet achat indépendamment du reste de la maison, le couple s’est associé à un ami qui a acheté, dans un condominium, la maison située au-dessus. Le terrain environnant, d’une superficie de 2000 m², a été divisé en deux parties égales, afin que chacun ait son propre jardin.

en empruntant 125 000€ à la banque, Jennifer et Anthony sont devenus propriétaires d’une surface habitable de 160 m² et d’un terrain de 1000 m² Ainsi,  ! Le tout, entouré de verdure, au calme absolu, à 2 minutes du centre du village de Briscous, et à 5 minutes de l’autoroute qui les mène, en 10 à 15 minutes supplémentaires, en direction de Bayonne ou Biarritz.

Quant à leur ami, il a pu acquérir, pour une somme légèrement plus importante mais très modeste pour la surface, une superbe maison sur 2 étages, sans vis-à-vis, sans travaux à prévoir (hors rafraîchissements), un jardin de 1000m².

En lisant ces lignes, je te vois réagir : « oh oui… mais bon, tu dois avoir envie de partager ta maison avec un ami ! »

C’est également une question qu’Anthony et Jennifer se sont posés. Après réflexion, ils ont conclu qu’il serait certainement plus facile d’avoir UN copropriétaire que plusieurs dans un immeuble. Ce n’était pas un colocataire : la division était bien définie. Et ils ont choisi leur copropriétaire avec soin. Ils n’ont jamais regretté leur choix !

2ème étape : transformer un garage non isolé de 160 m² en un loft luxueux… avec un très petit budget

40 000€ : ce sont toutes les économies qu’Anthony et Jennifer ont mises de côté pendant 10 ans.

Pour vous parler de mes repères en tant que décorateur d’intérieur, nous disons généralement qu’en rénovation, il faut compter en moyenne 1000 €/m² : en d’autres termes, Anthony et Jennifer n’avaient à priori que 1/4 du budget nécessaire pour réaliser leur rêve !

Pour atteindre leur objectif, nous nous allons devoir faire de grosses coupes

1- Faites sans main-d’œuvre (et architecte !)

Lorsque vous ne connaissez RIEN du monde du bâtiment, cela peut sembler totalement irresponsable. Mais Anthony, qui avait appris à cuisiner, coudre, souder, et même tricoter grâce à des tutoriels YouTube, pensait qu’il pourrait aussi bien apprendre à construire un loft.

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. »

Cette phrase pourrait être le résumé de leur histoire.

Anthony a commencé par dessiner son projet en photocopiant le plan original, en enlevant certains murs avec du blanc, en redessinant d’autres cloisons avec du feutre, en découpant, en collant, en recommençant…

Puis il s’est renseigné auprès des chefs de département des magasins de bricolage, qui lui ont été d’une grande aide. Ainsi, pendant 2 mois, spécialiste après spécialiste, Anthony leur a présenté son projet. Tout le monde lui a dit tout ce dont il avait besoin : plaques BA13, rails spécifiques, vis adaptées… Grâce à l’aide de ces professionnels, Anthony a pu dresser une liste des fournitures et des quantités nécessaires.

Pour un tel projet, économiser sur un service de décorateur d’intérieur est soit une folie, soit une économie importante. Dans son cas, c’est en tout cas plusieurs milliers d’euros qu’il a préféré garder dans sa poche en apprenant le métier « sur le terrain ».

Puis, il s’est lancé dans l’apprentissage en passant ses soirées et ses week-ends sur des forums, des moteurs de recherche, en regardant des heures de tutoriels sur la plateforme Youtube. Il a découvert avec émerveillement un nouveau vocabulaire, des matériaux dont il n’avait jamais entendu parler, des outils dont il n’aurait jamais soupçonné l’existence.

Il a établi sa propre méthodologie, définissant son emploi du temps après avoir tapé une recherche comme « Construire une maison, par quoi commencez-vous ? » … et est ainsi devenu un gestionnaire de site amateur.

Oui, je sais. Tu te dis « c’est un fou ». Et tu n’as pas tort à 100 %. Mais rappelez-vous : il ne savait pas que c’était impossible. Alors il l’a fait.

Pas à pas, il a regardé comment le faire, puis il l’a fait. Briser des cloisons, assembler de nouvelles cloisons, poser des plafonds, apprendre l’électricité, la plomberie, isoler votre garage, poser du carrelage, poser du parquet… il l’a fait. Il a TOUT fait.

Des économies sur la main-d’œuvre ? 95 %. Les 5% restants sont réservés aux packs de bière et aux barbecues pour les amis de passage qui ont participé au projet 2 crazy.

2- Ayez de bons amis

C’est évidemment l’une des clés du succès d’un tel projet. Anthony et Jennifer ont peu de ressources financières, mais un capital sympathique qui vaut de l’or… et beaucoup d’amis ! Pas d’amis aussi frivoles que nous trouvons parfois à notre époque. Non. De vrais amis, des professionnels du bâtiment ou 100% des amateurs, qui, par amitié, jouent ou par pitié, qui sait ? … je voulais aussi les partager, quelques week-ends, quelques jours de des vacances, quelques soirées, pour participer à la réalisation de ce rêve. Un grand soulagement dans certains moments de difficulté !

Mais ce projet était également le leur : tout dans cette maison a été conçu pour accueillir des amis lors de grandes festivités. Leur cadeau de crémaillère ? Une plancha : ils savaient parfaitement qu’Anthony et Jennifer seraient en mesure de la faire travailler régulièrement pour eux, sur la terrasse de 80 m² !

3- Économies sur le matériel

Pour rénover 240m² (160 80) à partir de zéro, il faut beaucoup, beaucoup d’équipement.

  • Matériaux et outils :

La liste est longue et difficile à compresser. Pour ne pas réduire la qualité, Anthony a d’abord établi sa « liste de courses » pendant ses 2 mois de préparation passés sur internet et dans les magasins de bricolage, puis, après avoir comparé les prix, il a tout acheté dans le même magasin en une seule fois, profitant ainsi d’une réduction de 15% : et hop ! 5000€ économies.

  • La RECUP’ gratuite :

Vous ne pouvez pas imaginer combien vous pouvez obtenir gratuitement. Les centres de déchets sont remplis de matériaux, de meubles, d’installations sanitaires qui pourraient faire le bonheur de tant de personnes. Simplement, pour plus de facilité, lorsque vous avez besoin de vous en débarrasser, hop ! dirigez-vous vers le centre d’élimination des déchets. Mais heureusement, grâce à leur réseau d’amis au courant de leur projet, Jennifer et Anthony ont récupéré l’équivalent de plusieurs milliers d’euros de matériel . Ainsi, dans leur superbe salle de bain spacieuse et luxueuse, les robinets ne leur coûtent rien : ni pour la douche ni pour la baignoire. L’ensemble de douche, mitigeur thermostatique, douchette à main, et « rain sky », provient de la salle de bain d’une de leurs amies qui, 2 ans après l’avoir rénovée, s’est rendu compte que finalement, elle ne voulait plus de douche, mais d’une baignoire… (si vous êtes un lecteur fidèle, vous devez savoir de qui je parle !)

    • lisez également : étude de cas : offrez-vous une véritable salle de bain familiale en moins de 4 m²

Quant au sublime robinet de baignoire autoportant, ultra-design en forme de goutte, il a tout simplement été récupéré sur un chantier par un ami plombier, qui le leur a donné au lieu de le jeter. Mais Anthony et Jennifer ont également récupéré des stands scolaires qui allaient être mis en décharge, dont ils ont utilisé le bois pour fabriquer leurs beaux meubles de cuisine, tissus, meubles, décoration , évier existant…

  • la RECUP’ pas chère : même lorsque vous ne la trouvez pas gratuite, il existe encore de nombreuses solutions pour avoir un stock « d’occasion » ou un nouveau stock de super qualité à des prix dérisoires. La solution préférée de Jennifer ? leboncoin.fr. Sa référence, chaque fois qu’elle a besoin de quelque chose. Ils ont donc acheté une incroyable baignoire ronde (neuve !) , et même un superbe lot de carreaux provenant du chantier de construction d’un particulier qui en avait trop acheté, qu’ils ont réutilisés pour leur salle de bain et même pour la crédence de leur cuisine. Leur conseil décoratif : en personnalisant eux-mêmes les cabochons qu’ils ont peints en plusieurs couleurs, ils ont économisé plusieurs centaines d’euros rien que sur la crédence !

Tous leurs meubles ont également été retrouvés sur ce site, dans des entrepôts d’Emmaüs, ou dans des ventes-débarras… puis personnalisés par Jennifer . Leur réfrigérateur également, très design, a été acheté d’occasion à un individu qui n’aimait plus sa couleur seulement 2 ans après l’avoir acheté.

Le secret pour trouver ces pépites ? Soyez à l’affût, soyez flexible dans votre choix de décoration, ayez un sens de l’harmonie et de la personnalisation. C’est devenu la spécialité de Jennifer, qui a su profiter de ce projet pour affiner son flair pour les bonnes affaires et aiguiser son sens du détail. Donnez-lui des meubles moches : ponçage, peinture, tissu, papier peint, nouvelles poignées… et hop ! cela les transforme en merveilles ! Le mélange de styles qui coexistent dans leur loft crée un univers insolite et chaleureux.

La chambre de leur petit Gabryel, récemment entré dans l’aventure, ne ressemble à aucune autre chambre d’enfant. 100% récupération et personnalisation, elle est tout simplement superbe !

Si vous souhaitez profiter des compétences de Jennifer en matière de décoration pour trouver les bonnes affaires et vous apprendre à les personnaliser et à harmoniser votre décoration/créer une atmosphère particulière, vous pouvez lui envoyer un message à jenniferlachartre@hotmail.fr

  • NOUVEAUX achats en DESTOCKAGE :

Pour trouver le piano de cuisine dont Anthony rêvait, ou le poêle à bois dont Jennifer rêvait, il suffit de faire attention aux soldes, promotions et autres déstockage . C’est également le cas pour les parquets, les lavabos et autres éléments…

  • DIY « trompe l’œil » :

Pour réaliser les vitrines de son atelier de bricolage, de type verre (donnant sur le salon pour récupérer la lumière du jour), Anthony a eu la chance d’avoir, dans son lot d’amis, un fabricant de miroirs. Mais sachez que, pour vous, vous pouvez faire votre propre imitation avec des lattes peintes et un grand verre (embout que j’utilise régulièrement auprès de mes clients !). Le résultat est incroyable, pour un plan divisé par 10… au moins !

  • Le décor « pas cher » :

Appliques d’extérieur dans la salle de bain, pots de fleurs transformés en abat-jour pour suspensions de cuisine… le « pas cher » bien traité peut offrir un look très « chic » !

4- Ayez le temps ET soyez organisé

Un mois après le début du chantier, Anthony a perdu son emploi de barman. Il a su transformer cette difficulté financière supplémentaire en une superbe opportunité de se consacrer à 100% à son site.

Debout tous les matins à 7h pour démarrer son chantier à 8 heures du matin, plonger tous les soirs sur internet pour répondre à ses questions et planifier sa journée pour le lendemain… Il a fallu 18 mois à cet entrepreneur amateur pour mener à bien son projet.

Certes, il a traversé des moments de doute et de solitude. Mais il est fier aujourd’hui, de voir qu’il a réalisé tous les plans de son projet un par un, sans renoncer à aucun rêve  : ni la superbe salle de bains de luxe, ni l’immense terrasse de 80 m² avec lampes encastrées…

5- Etre philosophe

Lorsque vous apprenez à construire votre maison sur YouTube, vous êtes bien sûr susceptible d’apprendre de vos erreurs. Mais cela s’applique également à tout professionnel… Tu apprends, toute ta vie, à partir de vos expériences et de vos erreurs.

Alors, bien sûr, aujourd’hui Anthony témoigne que, s’il avait fallu le refaire, il aurait fait certaines choses différemment. Il a certainement connu la douloureuse expérience de devoir casser le sol de sa salle de bain pour réparer une fuite d’eau. Certes, il lui a fallu 10 fois plus de temps que prévu pour construire sa terrasse, car il avait choisi la mauvaise méthode. Il y avait certainement des emplois qu’ils n’avaient pas prévus , augmentant leur score de 10 000 euros.

Mais en gros, toutes ces anecdotes ressemblent à n’importe quel chantier de rénovation. Anthony et Jennifer étaient suffisamment exigeants sur les qualités de finition, pour avoir un rendu digne du travail des professionnels.

6- N’ayez pas peur

De toute évidence, c’est l’une des conditions de base. En plus de s’être lancés dans ce défi en parfaits amateurs, Jennifer et Anthony n’ont pas hésité vivre au milieu du chantier, pour économiser le coût d’un loyer en même temps. Ils sont arrivés en plein hiver, la maison n’est pas encore isolée, à peine le poêle à bois installé. Il n’y avait pas encore de cuisine et la baie vitrée principale n’est arrivée qu’au printemps ! Les premiers mois ont été très difficiles. Mais cela en valait la peine.

7- Des économies à NE PAS réaliser

  • Faites appel à un professionnel pour démolir un mur porteur :

C’était LE premier problème qui a permis de réaliser le rêve du loft. Si la surface de 160m² était si bon marché, c’est parce qu’un mur porteur divisait le plateau d’est en ouest, offrant une petite partie lumineuse orientée plein sud, et plongeant la partie principale dans l’obscurité, sous la maison… Pour abattre ce mur porteur sans menacer la construction, nous avons dû faire appel à des spécialistes : béton ingénieur installation d’une poutre IPN = 6000€ : 15% du budget de travail !

  • Faites appel à des professionnels pour les travaux nécessitant des machines motrices : tracteurs et chargeuses-pelleteuses.

Anthony et Jennifer n’avaient pas prévu de refaire les extérieurs. Cependant, ils ont rapidement compris que certains travaux étaient essentiels : ruissellement des eaux de pluie, enrochement, tarmac… Ils ont fait faire plusieurs estimations, allant de simples… à tripler ! Coût des travaux extérieurs : 12 000€ (non prévus dans leur budget initial) ce qui leur a permis, en plus de l’essentiel, de gagner 2 places de parking et 1 abri de jardin.

  • L’achat d’outils de qualité :

Lorsque vous avez une maison entière à rénover, vous n’avez pas besoin d’acheter un tournevis de premier prix : sinon vous en achèterez plusieurs… et vous perdrez de l’argent, du temps, de l’énergie !

  • Des outils qui vous aident à aller plus vite :

Bétonnière, lève-plaques pour fixer le BA13 au plafond… ces outils magiques sont de véritables assistants, inutile de penser que vous pouvez vous en passer ! à moins que vous ne soyez débordant de patience… mais vous risquez de le perdre ! Au lieu de louer ces outils, Anthony a préféré les acheter d’occasion sur le site « le bon coin » : il les a vendus au même prix alors qu’il n’en avait plus besoin ! Ces précieux outils ne lui ont donc rien coûté.

Solde budgétaire :

Au final, en additionnant l’achat de la maison, les travaux et tous les meubles, Jennifer et Anthony ont dépensé 175 000 euros. Un défi ambitieux, relevé à portée de main !

Achat de la moitié de la maison : 125 000€, frais de notaire inclus

Dépose d’un mur porteur : 6 000€

Matériaux et mobilier : 32.000€

Travaux extérieurs : 12 000€.

Alors… êtes-vous prêt à prendre le un plongeon ?

Est-ce que cette histoire vous inspire ?

Vous pouvez commencer par télécharger le Guide gratuit de 10 questions à vous poser pour réussir votre chantier (en bas de cette page) et vous inscrire sur une liste d’attente pour la prochaine formation afin d’apprendre comment optimiser votre espace.

aussi à lire : design d’intérieur : l’essentiel ne peut pas être appris à l’école.

Et si cette histoire vous a plu, faites-le nous savoir, partagez-la ! (les boutons de partage sont pour ça

 !)