Jardin

Quel budget prévoir pour l’installation d’une serre dans son jardin ?

Une serre est une enceinte conçue pour créer des conditions spécifiques (température, humidité, etc.). Ces conditions permettent à leur tour aux plantes de pousser et d’encourager la production en dehors des bonnes saisons. Souvent, beaucoup se demandent le budget à prévoir pour la construction d’une serre. Certes, cela peut être imaginé mais pour avoir plus de précisions, il faut considérer quelques aspects. Consultez cet article si vous souhaitez aussi avoir des informations sur le sujet.

Combien coûte la construction d’une serre dans un jardin ?

Le prix de la construction de serres peut varier considérablement. Chaque jardin ou structure peut avoir des caractéristiques différentes selon le type de culture, le climat de la région, etc. En effet, les plus grandes serres (25m² et 200m²) peuvent coûter entre 400€ et 6000€ voire plus. Privilégiant les serres pour les grandes cultures (plusieurs hectares), les prix oscillent entre 110 000 € et 280 000 €. Dans certains cas, les prix peuvent dépasser 400 000 €. Si vous souhaitez obtenir un prix plus ajusté pour la construction d’une serre, demandez un devis à un expert en la fabrication et l’assemblage de ce type de structure.

A découvrir également : Aménagement paysager pour un jardin moderne : les tendances à connaître

Comment calculer le budget pour construire une serre ?

Généralement, le coût de la construction de serre est calculé selon les dimensions de la structure. Les prix de construction de serre au mètre carré oscillent généralement entre 15 €/m² et 40 €/m². Cependant, selon le modèle de serre et les équipements ou compléments installés, les prix varient de 70 €/m² à plus de 80 €/m² ou 100 euros/m². Par exemple, les serres tunnel commencent généralement à 15 €/m². Mais les serres, chapelle et pignon peuvent dépasser 70 €/m². Lors de la construction d’une serre, de nombreux facteurs peuvent affecter le prix final. En effet, des aspects tels que le type de sol, le terrain, le vent, les exigences bioclimatiques des plantes et les conditions climatiques sont considérés dans l’élaboration du budget.

A lire aussi : Quelle surface déclarer pour une piscine ?

Quel type de serre pouvez-vous construire ?

Il existe différents types de serres. Vous pouvez choisir celle que vous voulez selon la forme de votre maison. On distingue les serres tunnel, serres chapelle, serres voûtées, serres à vigne, râpes et fausses serres. Par exemple, pour une serre tunnel, la structure est constituée d’arcs dans lesquels est placé le bardage. Elles sont généralement très étanches, durables et très faciles à assembler. Grâce à leur forme, elles favorisent non seulement la ventilation, mais récupèrent également moins d’eau de pluie. D’un autre côté, ce n’est pas le type de serre le plus impressionnant esthétiquement.

Il est également possible de trouver une serre tunnel en paillis. De même, une serre en chapelle peut être comparée à celle d’une maison à pignon. C’est un type de serre très décoratif, généralement facile à construire. Le toit ne recueille pas l’eau et il est bien équipé pour la ventilation. De plus, des couvertures souples et rigides peuvent être utilisées. Le prix d’une serre tunnel est généralement moins cher que le prix d’une serre chapelle.

Matériau structurel

La structure de la serre doit être résistante. Il est également pratique de pouvoir l’adapter ou l’agrandir à tout moment en fonction de la situation. Les matériaux les plus couramment utilisés dans la construction de serres sont en bois, PVC, aluminium ou acier galvanisé. Les serres en bois ou en PVC sont généralement moins chères que celles en aluminium ou en acier galvanisé. Pour construire une serre, généralement, il faut combiner plusieurs matériaux, selon les propriétés que la structure doit avoir. De plus, des matériaux comme le béton peuvent intervenir.

Matériau de revêtement

Les structures de serre peuvent être combinées avec des panneaux ou des feuilles rigides ou souples. Ceci selon les propriétés qu’elles doivent avoir. Si vous vous concentrez sur le coût, c’est généralement l’une des options les moins chères en polyéthylène. Il fournit une couverture en plastique souple. Cependant, il est également courant d’utiliser d’autres matériaux tels que le revêtement acrylique ou polycarbonate.

Cependant, la serre en verre a une valeur esthétique élevée. Par ailleurs, l’utilisation de ce matériau, en plus d’une durabilité extrême, permet également d’obtenir une incidence correcte de la lumière. Cependant, le prix est généralement plus élevé.

Quels sont les coûts supplémentaires à prévoir pour l’installation d’une serre ?

En plus du coût initial d’achat et d’installation de la serre, il y a certains frais supplémentaires à prendre en compte. Le premier est l’électricité.

Effectivement, si vous voulez chauffer votre serre pendant les mois froids ou utiliser des ventilateurs pour éviter que vos plantations ne surchauffent pendant les journées chaudes, vous aurez besoin d’une source d’énergie électrique. Les factures énergétiques peuvent rapidement s’accumuler au fil du temps.

Un autre coût supplémentaire à considérer est celui de l’eau. Si vous n’êtes pas chanceux avec la pluie dans votre région, vous devrez peut-être arroser régulièrement vos plantations pour qu’elles croissent correctement. Cela nécessite une source d’eau fiable ainsi que des tuyaux ou un système automatique qui comprend aussi le coût lié à leur installation.

Pensez à bien surveiller régulièrement votre serre afin de détecter tout signe de maladie végétale ou d’insecte nuisible potentiel. La prévention et le traitement, parfois nécessaires, impliquent généralement des produits chimiques tels que des pesticides ou des herbicides qui ont aussi un prix.

Pensez à bien penser au-delà du simple investissement initial lorsqu’on décide d’installer une serre chez soi et à anticiper tous ces frais annexes indispensables à son bon fonctionnement sur le long terme.

Comment économiser sur l’installation d’une serre dans son jardin ?

Maintenant que nous avons examiné les coûts associés à l’installation et à la maintenance d’une serre, il est temps de parler des moyens d’économiser.

Vous pouvez opter pour une serre plus petite. Les grandes structures peuvent être très belles, mais elles peuvent aussi être très chères. En choisissant une taille plus modeste, vous économiserez non seulement sur le prix initial de la serre elle-même, mais aussi sur les factures énergétiques et autres frais annexes.

Un autre moyen d’économiser est de choisir un matériau moins cher pour votre serre. Le verre peut sembler être l’option la plus attrayante visuellement mais représente souvent le choix le plus onéreux. Un revêtement en polycarbonate ou en film plastique pourrait constituer une excellente alternative qui réduirait considérablement vos coûts.

Pensez à acheter votre serre lorsqu’elle est en promotion ou soldée. De nombreuses entreprises proposent des remises sur leurs produits saisonniers pendant certaines périodes de l’année comme par exemple durant les soldes ou encore au printemps avant la prochaine saison estivale.

Lorsque vous achetez vos matériaux pour construire votre propre structure plutôt que d’en acheter une préfabriquée, cela peut s’avérer beaucoup moins coûteux. L’idéal serait alors de se munir du guide pratique ‘Construisez votre propre Serre’ disponible dans les bonnes librairies spécialisées. Faire soi-même demande généralement beaucoup plus de travail personnel qu’un achat prêt-à-l’emploi car il est nécessaire de se procurer soi-même les matériaux et d’assembler la serre. Si vous êtes habile de vos mains ou que votre budget ne permet pas l’achat d’une serre prête à l’emploi, c’est une option qui peut valoir la peine d’être considérée.

Une serre dans votre jardin peut être un excellent investissement pour tout amateur passionné de jardinage, mais doit être faite en connaissance des coûts associés. En suivant ces astuces simples et judicieuses, vous pouvez économiser sur les frais initiaux et continuer à profiter pleinement de cette installation dans les années à venir sans dépasser considérablement votre budget initial.